Le plurisensoriel dans l’enseignement précoce

  • 11.04.2017
  • Agata Szumska

Le plurisensoriel est très souvent évoqué dans le contexte de l’enseignement précoce. Mais de quoi s’agit-il au juste et pourquoi est-ce si important ?

L’enseignement plurisensoriel consiste à engager tous les sens des apprenants lors d’un cours : la vue, l’ouie, le toucher, l’odorat et le goût.

Mais la vue et l’ouie ne sont-ils pas naturellement stimulés pendant un cours – me demanderez-vous? Bien sûr que oui. Ce qui est intéressant, c’est de se poser la question de comment les mettre au service de l’apprentissage de manière plus ciblée.

Nous proposons alors de partir de ce simple fait que les enfants retiennent mieux dès que l’on focalise leur attention, notamment par l’effet de surprise. D’où l’importance d’utiliser pendant nos cours des objets et accessoires différents que l’on sortira de notre sac magique sans que les enfants s’y attendent... Un jouet, une peluche qui parle vont susciter de l’ethousiasme, bien sûr. Mais pas seulement – les enfants seront tout autant émerveillés par un simple bâton, une cuillère, une chaussette, une culotte, de l’eau, une banane, un peu de sel, du sable... Des banalités, me direz-vous... Et bien, pas vraiment en classe de langue et dans les mains des mascottes qui s’en servent comme s’ils ne faisaient que cela toute leur vie... C’est exactement cette intervention du réel, par le biais d’objets familiers, dans le monde de l’imaginaire et du jeu que les petits élèves adorent. Excités et surpris, ils seront alors beacoup plus réceptifs et retiendront plus facilement les structures énoncées lors de ces activités « par objet ». Si de plus nous y ajoutons une chanson accrocheuse, une devinette (qu’est-ce que cela peut être ? Touche et devine !), une carte de travail sur laquelle on collera du sucre ou du sel que nous venons de goûter.... Ecouter, deviner, observer, c’est déjà intéressant, mais si on peut encore toucher, sentir, coller, goûter et même manger – c’est génial !  Vous êtes sûrs de donner un cours inoubliable J dont ils se souviendront même inconsciemment, longtemps après.

Qui plus est – et là c’est vraiment du bonheur pour le  prof - les activités plurisensorielles sont vraiment très simples à mettre en place. Un brin d’imagination et de créativité, cela suffit.

Elles peuvent également servir de pont vers une autre activité ou un moment de resaisissement quand on voit que les enfants sont sur le point de se déconcentrer... Nous sortons alors une boite mystérieuse avec une surprise dedans... On l’agite tout en disant «  J’entends quelque chose... qu’est-ce que cela peut être ? » Chaque enfant agitera la boite à son tour... Il est fort probable qu’ils émettront alors plein d’hypothèses sur le contenu. Ça y est, on a gagné le pari, l’attention des enfants est à nouveau à son sommet. Nous ouvrons alors la boite et continuons le cours autour de l’objet que l’on vient de sortir.

Il  nous permet en fait de rebondir sur une nouvelle scène ou une nouvelle activité. Par exemple : des paillettes colorées peuvent servir à décorer des « vêtements » (les dessins de vêtements). Nous réviserons alors les couleurs, les vêtements, les structures : « c’est beau/ c’est laid, donne-moi, je colle ». Des pâtes nous introduiront dans la thématique de la cuisine et on va « faire de la soupe » avec. Du sel, on en collera sur le dessin des frites après avoir constaté à l’unanimité, en goûtant, que le sel est bien salé... Et que diriez-vous d’une chaussette mouillée et d’une chaussette sèche ? Nous on dit : parfait, que de l’amusement qui va nous mener, en plus, vers une petite scène où Minia sera fâchée car ses chaussettes sont bien mouillées et elle a froid...

La preuve que cela marche ? Regardez cette petite vidéo dans laquelle vous entendrez une de nos chansons faisant appel aux sens : « J’entends ». Observez bien les réactions des enfants...

Et vous, quelles sont vos idées pour mettre en valeur des objets en cours de fle précoce ? N’hésitez pas à nous en faire part !